Archive of ‘Romans’ category

« Marina Belleza », de Silvia Avallone

Marina Belleza, de Silvia Avallone. Éditions Liana Levi.
Marina, 20 ans, a des rêves plein la tête mais déjà des déceptions plein les poches…

Andrea, son amour d’enfance, arrivera t-il à lui offrir la vie dont elle rêve ?
Des personnages attachants dans une Italie contemporaine bien loin des cartes postales. Vivifiant !
 Florence
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

« Un bouddhiste en colère », de Seth Greenland

Un bouddhiste en colère, de Seth Greenland. Éditions Liana Levi.
Un politicien cynique et manipulateur voit son univers familial partir à vau-l’eau. Très gênant lorsqu’on convoite un quatrième mandat de représentant du congrès américain.
Seth Greenland, dans la lignée d’un David Lodge, est toujours aussi drôle et satirique.
Florence
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

« La doublure », de Meg Wolitzer

La doublure, de Meg Wolitzer. Éditions Rue Fromentin.
Épuisée d’être la femme de l’ombre d’un mari écrivain à la carrière couronnée de succès et volage de surcroît, Joan décide de le quitter.
Malgré tout, un secret lie les époux.
Meg Wolitzer, à la plume drôle et acérée, signe avec ce roman, un plaidoyer pour l’émancipation féminine.
Florence
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

La littérature américaine à l’honneur à la Mude !

gallmeister

Bienvenue aux éditions Gallmeister en janvier à la Librairie de la Mude !
Venez découvrir le formidable travail de cette maison d’édition qui nous propose le meilleur de la littérature américaine des grands espaces, mais pas que ! Vous suivrez également des enquêtes policières avec Walt Longmire, notre shérif préféré du Wyoming, des privés de la côté ouest, des paumés (« Cassandra »), des déjantés (« Frank Sinatra dans un mixeur »), du roman noir (« Pike ») mais également des pépites comme : « Fin de mission » de Phil Klay, « Montana 1948 » de Larry Watson, « La dernière séance » de Larry McMurtry, « Le sillage de l’oubli » de Bruce Machart, « Compagnie K » de William March….et tant d’autres !!

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

« L’exercice de la médecine » de Laurent Seksik

La traversée d’un siècle d’histoire à travers le destin d’une famille de médecins, entre la Russie tsariste, le Berlin des années 30, la France de nos jours. Tous connurent un destin tragique, Léna refuse d’entrer dans la légende familiale de l’injonction de soigner, du devoir de guérir.

On retrouve le plaisir de lire l’auteur des « Derniers jours de Stefan Zweig ».

Florence

L’exercice de la médecine » de Laurent Seksik. Éditions Flammarion, août 2015.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

« Un été au Kansaï » de Romain Slocombe

Tokyo, 1941. Friedrich Kessler, jeune officier allemand ardent défenseur du régime nazi, entretient une correspondance avec sa jeune soeur Liese, restée à Berlin. Candide au pays du soleil levant, amateur d’estampes d’Hiroshige, nous suivons le passage de notre personnage à l’âge adulte… Les illusions tombent les unes après les autres, de Berlin en flammes jusqu’à la destruction d’Hiroshima par la bombe atomique.

Dans un style sobre et réaliste, ce roman épistolaire met en scène un allemand « ordinaire » pris à son corps défendant dans les tourments de la guerre, et rattrapé par la grande Histoire. Un bon moment de lecture.

Florence

« Un été au Kansaï » de Romain Slocombe. Éditions Arthaud, septembre 2015.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

« Boussole » de Mathias Enard

Par une longue nuit d’insomnie, Frantz Ritter musicologue à Vienne, spécialiste de l’Orient, de son influence sur les musiques européennes, se remémore sa vie, ses rencontres, ses séjours, dans cette partie du monde. Sur quelques 360 pages, se déploient plusieurs romans dans le roman, tous stupéfiants d’érudition jamais pesante.

Mathias Enard nous livre sa fascination de l’Orient, celle qui s’exerce sur les voyageurs européens depuis des siècles et nous fait découvrir multitudes de personnages réels qui, souvent au péril de leur vie, ont voulu s’immerger dans cet Orient fantasmé.

Mais « Boussole » est également un magnifique roman d’amour, au suspens insoutenable, qui vous tiendra jusqu’à la dernière page. Sarah, la femme aimée et attendue depuis des années, est-elle un amour impossible ?

Pour conclure, « Boussole » se lit comme un dictionnaire amoureux de l’Orient, et se pose en plaidoyer de la nécessité de « l’autre ».

« Mozart, Beethoven, Schubert, Liszt, Berlioz, Bizet, Rimski-Korsakov, Debussy, Bartok, Hindemith, Schönberg, Szymanowsky, des centaines de compositeurs dans toute l’Europe, sur toute l’Europe souffle le vent de l’altérité, tous ces grands hommes utilisent ce qui leur vient de l’Autre pour modifier le Soi, pour l’abâtardir, car le génie veut la bâtardise, l’utilisation de procédés extérieurs pour ébranler la dictature du chant de l’église et de l’harmonie…. »

On peut, sans hésitation, affirmer que « Boussole » est de loin, le plus beau livre de la rentrée littéraire.

Florence

« Boussole » de Mathias Enard. Éditions Actes Sud, août 2015.

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

La rentrée littéraire en avant première !

Nous avons déjà lu quelques livres pour la rentrée littéraire et nous vous les conseillons !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Funny girl, de Nick Hornby. Édition Stock, sortie le 19 août 2015.

Il était une ville, de Thomas B. Reverdy. Édition Flammarion, sortie le 19 août 2015.

L’exercice de la médecine, de Laurent Seksik. Edition Flammarion, sortie le 19 août 2015.

Boussole, de Mathias Enard. Édition Actes Sud, sortie le 19 août 2015.

L’oiseau du bon Dieu, de James McBride. Édition Gallmeister, sortie le 20 août 2015.

Blasmusikpop, de Vea Kaiser. Édition Presses de la cité, sortie le 20 août 2015.

Les nuits de la laitue, de Barbara Vanessa. Édition Zulma, sortie le 20 août 2015.

La logique de l’amanite, de Catherine Dousteyssier-Khoze. Édition Grasset, sortie le 26 août 2015.

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan. Édition Lattès, sortie le 26 août 2015.

La carte des Mendelssohn, de Diane Meur. Édition Sabine Wespieser, sortie le 27 août 2015.

Tourner la page, de Audur Jónsdóttir. Éditions Presses de la cité, sortie le 27 août 2015.

Les gens dans l’enveloppe : roman, enquête, chansons, de Isabelle Monnin. Édition Lattès, sortie le 2 septembre 2015.

Un été au Kansai, de Romain Slocombe. Édition Arthaud, sortie le 2 septembre 2015.

Je m’appelle Blue, de Solomonica de Winter. Édition Liana Lévi, sortie le 3 septembre 2015.

Les pêchers, de Claire Castillon. Éditions de L’Olivier, sortie le 3 septembre 2015.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

1 3 4 5 6