Femme à la mobylette, de Jean-Luc Seigle


Reine, mère célibataire de trois enfants, sans travail, n’a aucune perspective d’avenir, si ce n’est celui de se voir confisquer la garde de ses enfants sans pouvoir les élever. La découverte d’une mobylette dans son jardin lui redonne espoir, de même que la rencontre avec Jorgen, routier hollandais. 

Reine, c’est la pauvre fille qu’on regarde vite, qu’on plaint et puis qu’on oublie.

 

Comme dans son livre précédent, Jean Luc Seigle réhabilite les êtres les plus faibles, ceux à qui la vie ne fait aucun cadeau.

Florence

« Femme à la mobylette » de Jean-Luc Seigle. Édition Flammarion.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laisser un commentaire

if (have_posts()) : while (have_posts()) : the_post(); if(!get_post_format()) { get_template_part('format', 'standard'); } else { get_template_part('format', get_post_format()); } endwhile; endif;